Pendant qu'aux Etats-Unis et au Canada plusieures sociétés de cannabis sont déja quotés en bourse et génèrent des revenus touchant les 200 milliards de dollards, l'Europe arrive à son premier milliard sous la pression de politiques très restrictives.

L'obstination des gouvernements des différents pays européens et des différents clivages politiques (qui sont paradoxalement majoritairement de gauche) est perçue comme hypocrite et dépassée meme par des conservateurs comme Trump qui a recadré son administration en imposant une politique libérale et en faveur de la légalisation afin de saisir l'opportunité économique.

Terry Booth est le CEO de Aurora Cannabis, société quotée au New York Stock Exchange.

Justin Trudeau premier ministre du Canada et auteur de la réforme ayant légalisé le cannabis au Canada en 2018.

Après l'initiative de Justin Trudeau de légaliser le Cannabis en Canada en 2018, en deux ans seulement des géants se sont déja affirmés sur le marché international. Des lobbies financées par les nord-américains s'implantent déja au sein de l'Union Européenne et des acquisitions sont faites dans l'industrie du cannabis light par des sociétés comme Aurora Cannabis (NYSE:ACB) et Canopy Growth (TSE:CGC) afin d'assurer à l'avance une position dans un prochain marché européen du cannabis recréatif.

Le site budzar est l'un des plus populaires en France et en Europe. En moins d'un an l'enseigne s'est imposée comme étant le "Sephora" du cannabis light.

Plusieures boutiques en ligne s'affirment déja en France. Elles sont gérées à distance dans des pays où les politiques sur le cannabis light sont moins restrictives comme la Suisse ou le Luxembourg et appartiennent souvent à des groupes d'outre-atlantique. Les enseignes en ligne le plus connues comme Budzar, Royal Queen Seed ou Weedy proposent des produits similaires à ceux vendus à Toronto ou à Amsterdam mais sans THC et dont l'effet relaxant est garanti par leur haute teneur en CBD, un alcaloide similaire mais qui ne penètre pas les récepteurs endocannabinoides du système nerveux et qui prévient ainsi le risque de manifestations de crises d'angoisse. Ces enseignes du web représentent aussi le principal concurrent pour les boutiques françaises qui sont souvent victimes de porsuites pénales très graves (les gérants peuvent risquer jusqu'à 10 ans de prison et 120.000 euros d'amende) à cause de la vente des memes produits.

Big Marijuana de Xavier Deleu et Stéphanie Loridon aux éditions Hugo Doc disponible sur amazon Prime

(!) Ce site participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.