Benjamin Griveaux, le candidat LaREM à la mairie de Paris, donne ce dimanche une interview au JDD pour donner sa vision d’un « Central Park parisien ».

Il construira un marché immobilier comme celui de New York et redynamisera la ville.

Pour ce faire, il propose de déplacer la gare de l’Est vers la Porte de la Villette dans le but de créer « un poumon vert dans la capitale» et propose un soutien financier aux ménages qui souhaitent acheter un bien dans la ville.

Benjamin Griveaux, le candidat LREM à la mairie de Paris avec la liste Paris Ensemble.

La nouvelle ile aux cygnes selon le nouveau plan urbanistique de Griveaux.

Comme dans toutes les grandes métropoles, le marché immobilier à New York se différencie par ses produits (appartements, immeubles, maisons, copropriétés, etc.) et selon les quartiers. Ce marché comporte des immeubles qui changent de propriétaires et d’autres qui demeurent des patrimoines invariables.

Dans cette optique, les décisions de la collectivité locale jouent un rôle clé dans l’économie générale du secteur immobilier en pesant sur la rentabilité de chaque secteur (vente ou location).

La taxe foncière est une pièce maîtresse de l’équilibre local, car elle est source des revenus de la ville. À New York, elle représente 0,7 % (en moyenne) de la valeur des biens immobiliers (maisons et petits collectifs), mais augmente à 3 % de la valeur des immeubles d’appartements.

Bientôt donc cette façon de faire sera visible à Paris si Griveaux est élu.

Le central parque parisien qui traversera Paris.

Le candidat Benjamin Griveaux proclame qu’il compte déplacer la gare de l’Est hors de Paris pour créer un « Central Park parisien ».

Il souhaite installer une nouvelle gare à une porte de Paris – par exemple la Porte de la Villette (XIXe arrondissement) ou dans une autre commune de la métropole.

L’objectif est de libérer ainsi les voies ferrées qui vont du Xe arrondissement aux limites de Paris et de créer un nouveau poumon vert dans la capitale.

Mais Benjamin Griveaux navigue entre impossibilités techniques et impasses financières.

La SNCF n’a aucunement l’intention de déplacer ses gares parisiennes et encore moins de supprimer des voies.

À preuve, une relocalisation de la gare d’Austerlitz envisagée au début des années 80 pour urbaniser une vaste zone de la rive gauche a rencontré le refus absolu de la SNCF.

Elle a juste un peu resserré son faisceau ferroviaire, permis la construction d’une dalle au-dessus de ses voies et vendu tout cela très cher.

Comme le coût total du projet est estimé à 1,5 milliard d’euros, Griveaux déclare que la ville de Paris « prendra part, mais n’a pas vocation à tout financer : nous le ferons avec des acteurs privés et des partenaires publics ».

Le point épineux dans ce projet est l’emplacement d’une nouvelle gare de l’Est.

L’option « Porte de la Villette » fait fi des infrastructures routières et des complexités urbaines qui s’y trouvent. Mais l’option « une autre commune de la métropole » est encore pire : depuis plus d’un siècle, Paris s’est toujours servi de la banlieue pour se débarrasser de ses servitudes, du traitement de déchets, des cimetières, des grands ensembles de logement social.

Benjamin Griveaux propose que la ville de Paris verse 100.000 euros d’apport aux ménages qui souhaitent acheter leur résidence principale dans la capitale, où les prix battent des records.

Cette proposition, qualifiée de fausse bonne idée, a été très contestée sur Twitter par Laurent Vimont, le président de Century 21 et par Manuel Domergue, directeur des études de la fondation Abbé Pierre. En bref, elle a provoqué un hola dans le milieu de l’immobilier et a été définie comme la meilleure façon de faire monter encore plus les prix de l’immobilier à Paris.

Histoire de Paris de Yves Combeau Que sais je? aux éditions PUF disponible sur amazon Prime

La mairie de Paris de Frédéric Vasseur Que sais je? aux éditions PUF disponible sur amazon

SALAUDS DE PAUVRES! de Benjamin Griveaux aux éditions Fayard disponible sur amazon Prime

LE GRAND MANIPULATEUR de Marc Endeweld aux éditions STOCK disponible sur amazon Prime

(!) Ce site participe au Programme Partenaires d’Amazon EU, un programme d’affiliation conçu pour permettre à des sites de percevoir une rémunération grâce à la création de liens vers Amazon.fr.

Laisser un commentaire